AGERA
Accueil > L’AGERA en action > Se former autrement

Se former autrement

Initiatives innovantes pour adapter les cursusDans le cadre de la réflexion sur la « formation tout au long de la vie  », une nouvelle problématique apparaît : celle de la nécessaire adaptation des formes de travail et des parcours professionnels à l’évolution de la société. Ainsi, une nouvelle relation se met en place entre l’apprenant et les formateurs, qu’il s’agisse des enseignants ou des tuteurs en entreprise, et des initiatives innovantes doivent être prises, pour adapter les cursus et les modes de formations à toutes ces nouvelles donnes, afin aider toutes les personnes qui le souhaitent à renforcer leurs compétences.

Ce dispositif s’avère extrêmement efficace pour des élèves de toute provenance sociale qui préfèrent être plongés très tôt en entreprise, ou pour des salariés qui souhaitent obtenir un diplôme ou une certification au cours de leur vie active. La question peut donc être généralisée au travers d’un positionnement sur de nouveaux modes de formation (apprentissage) et d’accès à des diplômes (VAE, Formation Continue diplômante).

Filières par apprentissage

Croissance du nombre d'apprentis dans le supérieur : de 6à 8%Un groupe projet « apprentissage » a été constitué au sein de l’AGERA début 2006, afin de travailler en concertation sur les thématiques suivantes :

  1. Analyse des publics qui pourraient être concernés par l’apprentissage,
  2. Développement d’une pédagogie de l’apprentissage adaptée,
  3. Accompagnement des entreprises dans la logique de l’apprentissage
  4. Recrutement des candidats et des entreprises.

    Développer l’apprentissage en créant de nouveaux dispositifs de formation, notamment une pédagogie adaptée pour des publics différents, font partie des axes de réflexion de l’AGERA dans ce chantier.

    Il y a actuellement en France environ 350 000 apprentis, dont 42 000 en Rhône-Alpes.
    Sur ces 42 000, 4 600 étudient dans l’enseignement supérieur rhônalpin dont 2400 sur des titres de niveau 1.
    Sur ces 2400 étudiants, 57% suivent des formations d’ingénieurs.

    Rappelons que la Région compte 240 000 étudiants dans l’enseignement supérieur.

    Un des objectifs du "Plan Borloo" était de passer à 500 000 apprentis au niveau national.

    On note une montée en puissance de ce nombre d’apprentis dans le supérieur de 8 à 12% par an, selon les années.
    En France, l’apprentissage dépend des Régions : le financement se fait dans le cadre de contractualisations entre les Régions et les Centres de Formation des Apprentis ou CFA.

    Lien à consulter avec la liste des CFA en France :
    www.lapprenti.com

 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

l'Agera organise des ateliers d'informations et d'échangesReconnue par le Code du travail (article L-900-1) et le code de l’éducation (articles L.335-5 et L335-6) depuis la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de "faire reconnaître son expérience (professionnelle ou non) afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. Diplômes, titres et certificats sont ainsi accessibles grâce à l’expérience (et non uniquement par le biais de la formation initiale ou continue), selon d’autres modalités que l’examen." (Source : www.travail.gouv.fr)


Une seule condition est à remplir pour pouvoir prétendre à un diplôme par la voie de la VAE : "justifier d’une expérience professionnelle (salariée ou non, bénévole ...) de 3 ans en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification (diplôme, titre...) envisagée."

Les établissements -en l’occurrence d’enseignement supérieur- se doivent donc de proposer ce mode de recrutement aux candidats.
La VAE apparaît comme une 3e voie d’accès au diplôme, au côté de la formation initiale (classique ou par apprentissage) et de la formation continue.

Pour les grandes écoles ce changement de contexte et de culture génère un nouveau champ de réflexion important, qui ne se cantonnera pas seulement aux demandeurs de validation mais qui engendrera des transformations profondes de la formation continue et de la formation initiale. On peut citer parmi ces évolutions prospectives : la transformation du métier d’enseignant chercheur, le renforcement de la complexité des métiers, l’affaiblissement de la rémanence des diplômes initiaux, l’évolution de la lisibilité internationale des diplômes, la nécessité de se former tout au long de la vie,...

C’est pourquoi l’AGERA a souhaité accompagner les écoles dans ce processus de changement en leur apportant un éclairage sur les enjeux de la VAE, la réglementation, les procédures à suivre, les processus à mettre en place et en leur permettant de partager leurs expériences et leur savoir-faire dans ce domaine.
Depuis 2004, une commission de travail organise des ateliers d’informations et d’échanges autour de la VAE.
Les thèmes suivants, disponibles sous forme de livrables, ont été abordés :
- Comment évaluer les acquis de l’expérience ?
- Les référentiels métiers
- Le jury VAE
- L’accompagnement à la VAE et le rôle de l’accompagnateur.

L’ensemble de ces ateliers ont aidé les établissements à mettre en place une procédure VAE en interne.

D’autre part, l’AGERA est membre de la plateforme des certificateurs Rhône-Alpes, prestataire public qui a pour rôle de répondre aux demandes de VAE collective émanant d’entreprises, d’OPCA, de réseaux associatifs ou de Pôle Emploi.

Consultez sa présentation à l’adresse suivante :
www.vae-certificateurs.fr

L’AGERA a également développé un site portail présentant l’offre de certifications VAE des écoles du réseau et permettant de rechercher une certification : http://vae.agera.asso.fr

Le réseau réfléchit aussi à la formation des jurys VAE, composés d’enseignants des Ecoles et de professionnels issus du monde de l’entreprise.

Elle a à cet effet organisé un séminaire de retour d’expériences de membres de jurys en mai 2011 et travaille actuellement au développement d’un outil de formation à distance.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les fiches suivantes :

En quoi consiste la fonction de membre de jury : http://www.prao.org/vae/devenez-acteur-de-la-vae-devenez-membre-de-jury-vae—41561.kjsp?RH=1260177971618

S’inscrire en tant que membre de jury :http://www.prao.org/vae/formulaire-a-remplir-jury-vae-41597.kjsp?RH=VAE



Sites utiles :

 


 


Ministère de l’éducation nationale :

http://www.education.gouv.fr/cid1106/fonctionnement-de-la-v.a.e.html

Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement :
http://www.travail.gouv.fr/dossiers/vae/

 PRAO, Pôle Rhône-Alpes de l’Orientation :
www.prao.org

Guide sur le financement de la VAE
 

Plateforme des certificateurs Rhône-Alpes :

www.vae-certificateurs.fr

 

La formation continue diplômante

renouveler ses compétencesLa commission "Formation Continue" a repris ses travaux en mars 2010. Les participants réguliers sont issus d’Ecoles d’ingénieurs, de management et de commerce, d’art et d’architecture.

La Formation Continue (FC) permet aux Ecoles de l’Alliance de remplir leurs missions au plan économique et social. Pour l’entreprise, la FC s’inscrit dans la stratégie de gestion prévisionnelle des emplois et compétences qui a notamment pour objectif de faire face aux mutations de plus en plus rapides d’une économie mondialisée. Pour le salarié ou le demandeur d’emploi, la FC est un moyen privilégié de développer son employabilité. Elle lui permet d’actualiser ses connaissances, d’acquérir de nouvelles compétences ou lorsque cela est nécessaire de se reconvertir.

Les attentes des entreprises et des candidats en 2010 impliquent des approches pédagogiques innovantes. De ce fait, nous assistons à une forte progression de la demande pour des parcours personnalisés et accompagnés :

Personnalisation, par la Validation partielle des Acquis de l’Expérience et/ou la reconnaissance de formations diplômantes suivies avec succès préalablement à un cursus de formation continue.
Accompagnement, par un expert métier appartenant à l’Ecole dont le rôle est de conseiller le candidat et l’entreprise au cours de l’ensemble du processus de formation.

D’une manière générale l’offre FC de nos Ecoles doit favoriser l’innovation grâce au développement de nouvelles compétences technologiques, managériales et artistiques. La FC vise donc un double objectif : favoriser le développement économique des entreprises en s’appuyant sur le développement du capital "compétences" des salariés.

Les membres de la commission FC se sont fixés pour priorité l’amélioration de la lisibilité de l’offre de formation continue diplômante associée à un meilleur balisage des circuits de financement.

Le site internet de l’Alliance s’est enrichi, en janvier 2011, d’un portail d’information relatif à la FC tout en travaillant sur le référencement de ces pages. L’objectif est d’amener plus d’entreprises et de candidats à s’informer sur la formation continue diplômante de niveau 1 et 2 au sein de nos Ecoles.
http://formationcontinue.agera.asso.fr

D’autre part, la commission projette d’organiser les Rencontres de la Formation Continue, qui ont pour objectif de réunir les principaux organismes financeurs afin de connaître leurs politiques et orientations en matière de formation contiue et VAE, de leur présenter l’offre de formation des grandes écoles et en quoi elle contribue au développement des salariés, des entreprises et de l’économie des territoires.

 

JPEG - 79.6 ko